Les origines de Saint-Léger-en-Yvelines remontent à la préhistoire alors que l'homme chassait des ours, des aurochs, des élans, des porcs sauvages, dans la grande forêt qui allait de Paris à Chartres et de Dourdan à Houdan.

Le nom d'Yvelines vient de l'eau qui abondait dans les riches et fertiles vallées de la forêt, où l'on découvre aujourd'hui des restes de cités lacustres. La présence de néfliers à proximité de ces sites confirme la présence de l'homme qui se nourrissait de ses fruits.

Une taillerie de silex a été repérée entre Saint-Léger et le Matz ; une hâche de pierre quartzeuse a été trouvée à la Croix Saint-Jacques.

La Gaule celtique a laissé au nord-ouest de Saint-Léger le plus grand dolmen connu de la région parisienne ; faisant environ six mètres cubes et entre quinze et vingt tonnes, il est connu sous le nom de pierre Ardoue ou Ardroue. Plusieurs tumulus figurent aussi sur les cartes autour de Saint-Léger.